Batman v Superman : slip party !

Batman vs. Superman : l’aube de la justice, mais quel film se cache réellement derrière ce titre un brin provocateur inspiré des pires « nanars » hollywoodiens ?

J’ai vu Batman vs. Superman dès son premier weekend d’exploitation, et comme vous pouvez le souligner, j’ai pris le temps de digérer ma séance, entendez là que j’ai quelque peu procrastiné, et de réfléchir à cette bafouille. Je suis bien conscient que mon avis face à une presse plus que légitime dans cet exercice de la critique puisse facilement faire penser à un paladin Level 3 face au boss final d’un RPG nerveux, mais sachez que Batman provocant en moi une grande fascination depuis l’âge de 6 ans et étant devenu tout naturellement mon super héros préféré, je fus un spectateur particulièrement exigeant face à l’œuvre de Zack Snyder.

Batman Gif 1.gif
J’ai passé mon enfance à fuir le programme préféré de ma sœur, préférant les rues sales de Gotham au TubbyDélice

Synopsis

Batman vs. Superman se déroule environ un an et demi après les événements de Man of Steel du même Zack Snyder dans lequel le kryptonien sauvait héroïquement la terre de son terrible congénère : le Général Zod. Cette victoire ne se fit pas dans la joie et la bonne humeur puisque une bonne partie de Métropolis fut détruite pendant cette bataille titanesque. Se pose alors la question pour l’humanité de savoir si l’intervention de l’homme d’acier tient du miracle divin ou du crime contre l’humanité. Pendant que Superman (Henry Cavill) se voit comparaitre en justice pour répondre de ses actes, Bruce Wayne (Ben Affleck), quant à lui, a déjà tranché : Superman et sa toute-puissance sont des dangers pour l’humanité. Alors qu’un affrontement se dessine entre les deux super-héros iconiques, Lex Luthor (Jesse Eisenberg) prépare de son côté un plan bien plus machiavélique dans sa course au pouvoir.

Luthor Gif 1.gif
« Donnez moi vos slips les gars »

Gods are among us

La scène finale de Man of Steel m’avait laissé bouche bée, j’avais alors adoré la dimension divine et toute puissante qu’avait donné Zack Snyder au héros de Jerry Siegel et Joe Shuster. C’était pour moi la première fois que l’invincibilité de Superman était aussi bien traduite et exprimée sur grand écran. La première scène de Batman vs. Superman reprend la même structure en inversant tout simplement et très ingénieusement la signification du message que nous envoyait le réalisateur dans le premier film du DC Extended Universe (DCEU). On y voit alors un Bruce Wayne, totalement impuissant, suivant au sol le combat fratricide des deux krypotoniens jusqu’à l’effondrement de la tour Wayne à ses pieds. Cette scène m’a réellement estomaquée, on ressent l’impuissance d’un héros accompli ayant pendant des années protégé sa ville de tous les maux et voyant frapper à la porte de cette dernière la mort. Cette scène est pour moi la plus grande réussite de Batman vs. Superman et s’inscrit dans une première partie de film aboutie.

Superman 1
« Putain, tu caches le soleil avec ta cape, et mon bronzage!? »

Amicalement vôtre

Vous voyez le générique d’Amicalement Vôtre ? Mais si ! La série des années 70 mettant en scène Roger Moore et Tony Curtis … non, toujours pas ? Allez voir par ici alors :  Générique Amicalement Vôtre. Bon et bien la première partie de Batman vs. Superman c’est point par point la même structure que ce générique. On suit le destin croisé de nos trois protagonistes jusqu’à leur inévitable rencontre. Oui j’ai bien dis trois, car ne vous méprenez pas, après que Bruce et Clark se soient copieusement mis dessus il leur faudra bien s’allier face à un ennemi commun qui n’est autre que Lex Luthor. Pendant toute la première moitié du film c’est lui le chef d’orchestre. Le patron de Lex Corp, génialement incarné par Jesse Eisenberg, ira même jusqu’à provoquer toutes les rencontres de nos deux anges gardiens et cela qu’ils soient en civils ou capés. Finalement, pendant que Luthor provoquera la seconde moitié du film, on observera Batman et Superman s’observer à distance, se chercher à coup de punchlines efficaces, se préparer à l’affrontement sans être vraiment conscients qu’ils ne sont que les pantins d’un gamin milliardaire et assoiffé de pouvoir. En ça la première partie de Batman vs. Superman est une vraie réussite, et l’affrontement entre les deux super-héros en est son apothéose même si le combat entre les deux héros dopés à la testostérones à clairement moins de saveur que celui du comics de Miller (The Dark Knight Returns, 1986) dont il est inspiré.

The Dark Knight Returns.jpg
Et oui, déjà 30 ans que ce combat entre les deux icônes de DC existe

Jugement dernier

Vous l’aurez peut être compris la structure de Batman vs. Superman reprends celle de Man of Steel, j’entends par là une première moitié de film qui pose les bases d’un combat dantesque et une seconde partie qui accueille la bataille. Malheureusement, et à l’inverse de sa précédente œuvre, Snyder n’a pas su s’appuyer sur les solides bases de Batman vs. Superman pour proposer un combat crédible et sensé. Et pourtant le combat est bien mené, rythmé et graphiquement dans le pur style du réalisateur. Mais alors, il est où le problème ? Le souci c’est que tous les artifices qui sont censés amener et rythmer le combat final arrivent beaucoup trop vite. Au final Doomsday, la bête kryptonienne de Lex « Frankenstein » Luthor, perd en crédibilité à cause de tous ces artifices scénaristiques mal gérés qui rappellent que DC va à l’inverse de Marvel dans la façon de poser son univers cinématographique. C’est le cas de Wonder Woman, incarné à l’écran par Gal Gadot, qui est absolument bien amenée dans la première partie du film et qui arrive comme un cheveux sur la soupe dans le combat final. Pour ma part, j’aurais préféré ne pas la voir dans cette scène et comprendre dans un premier temps son personnage dans un film dédié. Un léger voile brumeux sur l’aube de la justice, qui à mon sens ne valait pas toutes les mauvaises critiques qu’on a pu lire à la sortie du film.

Wonder Woman 1.gif
« Tu as vu mes nouveaux bracelets de chez Claire’s »

Le mot de la fin

Batman vs. Superman est un excellent film de super héros qui malheureusement souffre de grosses imperfections, voilà qui est bien paradoxal. Néanmoins, il ne faut pas oublier qu’à l’inverse de Marvel, le DCEU est en train de poser ses premières pierre et que tout n’a pas été parfait du côté de la Maison des Idées à ses débuts. Après un Iron Man époustouflant, le second volet et le premier Captain America furent relativement moyens. Voilà, qui devrait mettre du baume au cœur à la Warner. Et puisque, cette conclusion m’amène à faire des parallèles avec les films de la firme aux grandes oreilles, je tiens à souligner la qualité des acteurs qui ont été castés pour Batman vs. Superman. Le DCEU, comme le MCU, va pouvoir également s’appuyer sur des acteurs de qualité pour incarner ses personnages, mention spéciale à Ben Affleck qui, à mon humble avis amateur du chevalier noir est un excellent Batman.

2 réflexions sur “Batman v Superman : slip party !

  1. Interprétation intéressante de la scène d’ouverture : je n’ai pas fait le lien moi-même avec la fin de Man of Steel, c’est probablement pour ça que je lui ai donné moins de sens. Pour moi elle montrait juste la destruction de la ville, justifiant la colère de Bruce Wayne. C’est « sa » ville. Mais l’idée que ça fasse référence à une figure divine, celui qui vient d’ailleurs, c’est aussi intéressant.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s