Vaiana : la légende du bout du monde

Sous l’impulsion de ma dulcinée, et avant même de pouvoir m’envoler dans une galaxie lointaine, très lointaine, j’ai été voir Vaiana : la légende du bout du monde. N’ayant pas encore visionné le film dédié à la célèbre Reine des Neige (2014) mais ayant apprécié Raiponce (2010), Vaiana est le second film Disney consacré à ces princesses nouvelles générations que je visionne. Imaginé par John Musker et Ron Clements, qui ont depuis longtemps fait leurs preuves au sein de la firme aux grandes oreilles et à l’origine de La Petite Sirène (1989), d’Hercule (1997) ou encore de La Princesse et la Grenouiile (2009), Vaiana : la légende du bout du monde touche par sa beauté et sa poésie.

Sur les pas de ses ancêtres

Il y a plus de mille ans les ancêtres de la jeune Vaiana sillonnaient encore les mers du pacifique, voguant d’archipel en archipel en quête de nouveaux lieux, de nouveaux savoirs et de nouvelles connaissances. Mais du jour au lendemain les mers océaniques devinrent impossibles à naviguer et les fiers explorateurs durent arrêter de voyager, devenant ainsi sédentaire.

Au-delà des tempêtes permanentes, la légende raconte que les mers se sont subitement peuplées de monstres tous aussi effroyables les uns que les autres et dévorant quiconque s’aventurerait sur leur territoire. Cela serait la faute du demi-dieu polynésien Maui qui aurait volé le cœur à la Déesse Te Fiti au centre de l’île sur laquelle elle l’avait caché avant de se retrouver lui-même pris au piège.

Vaiana Légende du Bout du Monde Disney Animation 1 cheeky-gamer.jpg
Maui, demi-dieu du vent, est le responsable de bien des maux 

Vaiana est la fille de Tui, chef maori aimé et apprécié de l’île sur laquelle elle et son peule vivent depuis plus d’un siècle. Si la jeune fille aspire à voyager et à dépasser la barrière de corail, elle va vite être rattrapée par son héritage et ses obligations. Toutefois, l’amoindrissement des ressources sur l’île va obliger Vaiana à prendre les devant et à dépasser la barrière de corail afin de sauver son peuple.

Vaiana Légende du Bout du Monde Disney Animation 2 cheeky-gamer.jpg
C’est sans hésiter ni se retourner que Vaiana va prendre la mer pour sauver les siens

Dès lors, bravant mile et un danger, la jeune polynésienne va se mettre en quête de retrouver Maui afin de remettre le cœur là où ce dernier l’a dérobé et ainsi sauver les siens.

La mère mer, personnification de l’océan

Depuis quelques années, sous l’impulsion de studios tels que Pixar et Dreamworks, le dessin classique a laissé petit à petit sa place à l’animation. Si le premier à depuis longtemps fait ses preuves, la seconde, bien que maîtrisée par les grands studios d’animation, laisse parfois dubitatif d’un point de vue artistique.

Visuellement parlant Viana est magnifique, l’animation exacerbe les expressions et les sentiments des personnages. Ainsi, tout passe par les yeux, les traits du visage ou encore les postures. Sans un mot, on est touché et l’on comprend le message qui veut nous être passé. Il en est de même pour les paysages et les environnements qui sont absolument splendides. Le sable, les palmiers, les rochers et l’océan, on s’y croirait. Les clapotis, la houle, l’écume, l’océan est bel est bien un personnage à part entière dans Vaiana. Il est doux et fort à la fois, l’insoumis sait se montrer docile et est synonyme de vie dans ce conte polynésien. La prouesse est d’autant plus forte et appréciable lorsqu’on réalise qu’une bonne partie du film se déroule sur l’eau.

Vaiana Légende du Bout du Monde Disney Animation 3 cheeky-gamer.jpg
L’héroïne nourrit depuis sa plus tendre enfance un lien particulier avec l’océan

C’est un grand classique dans les films animés Disney, et Vaiana n’y échappe pas, les chansons. Certaines d’entre elles ont marqué, probablement à vie le petit garçon que j’étais, et nul doute que celles de Vaiana marqueront les nouvelles générations. Avec soulagement, on échappe à un nouveau refrain du genre « libéréééééée, délivréééééée » qui nous gavera jusqu’à l’indigestion. Sans être inoubliable, c’est ici un point de vu personnel, la bande originale de Vaiana est soignée et agréable. On apprécie notamment le timbre sensible et émouvant de Cerise Calixte qui prête sa voix à l’héroïne en version française mais aussi les chansons inspirées des chants traditionnels polynésiens.

Vaiana l’émancipée

Vaiana appui un peu plus cette volonté de Disney de mettre en avant des héroïnes fortes et « libérééééééées ». Cela a notamment commencé avec la princesse Raiponce (2010) avant d’être consolidé du côté de chez Pixar avec la flamboyante Merida dans Rebelle (2012). Le temps des princesses naïves et mièvres est terminé, le temps des femmes indépendantes, naturelles et affirmées est venu. Et honnêtement, ce n’est pas plus mal ! Pour le bien de son peuple Vaiana va donc s’opposer à son père et prendre le large en quête d’une solution salvatrice. Les enjeux sont forts et notre protagoniste n’a pas le temps de batifoler. On ne conte pas, ici, une histoire d’amour mais bien une émancipation, l’émancipation de Vaiana, l’émancipation des héroïnes Disney, l’émancipation de la femme.

Vaiana Légende du Bout du Monde Disney Animation 4 cheeky-gamer.jpg
Vaiana est une jeune fille libre, courageuse et sensible à laquelle on s’attache rapidement

Toutefois, et ne vous m’éprenez pas, la jeune princesse ne sera pas seule pendant son voyage initiatique. Elle va être accompagnée du demi-dieu Maui qui a un ego surdimensionné, est véritable showman et qui fut ainsi le fier icone des hommes pendant des siècles. Si Vaiana est sensible et courageuse, Maui, quant à lui, contraste par son physique et sa personnalité. En effet, l’homme est musclé, il est recouvert de tatouages maoris et affiche une déconcertante décontraction, voir nonchalance, devant les enjeux que lui présente Vaiana. Nos deux personnages, que bon nombres de choses opposent, vont littéralement se retrouver sur le même bateau et se découvrir personnellement, laissant alors entrevoir une formidable amitié.

Vaiana Légende du Bout du Monde Disney Animation 5 cheeky-gamer.jpg
Vaiana va entraîner Maui dans sa quête, liant à jamais leurs destins

 On retrouve également le traditionnel acolyte du héros, en la personne de Hei-Hei un coq profondément débile. Le pauvre volatile, qui a physique laissant déjà entrevoir son potentiel comique, va se retrouver embarquer sur le trimaran de la jeune polynésienne contre son grès. Au-delà d’être l’un des atouts comique du film, il sera d’une certaine utilité à Vaiana. Un second sidekick prend place, quant à lui, parmi les tatouages de Maui. Ce tatouage dynamique et évolutif selon les situations rappelle fortement les fresques mythologiques présentes dans Hercule (1997) des mêmes John Musker et Ron Clements. Ce mini Maui, à la fois compagnon de route et conscience du demi-dieu, et le second atout comique d’un film d’animation qui vous fera vivre quelques émotions.

Vaiana Légende du Bout du Monde Disney Animation 6 cheeky-gamer.jpg
Hei-Hei, un coq ayant « un peu » le pied marin

Entre mythes et réalité

Vaiana : légende du bout du monde, n’est pas un titre choisi au hasard pour le dernier né des studios Disney. En effet, l’histoire de la princesse s’inspire grandement des mythes polynésiens tout en posant une critique importante et indispensable sur notre société.

Si Vaiana est tiraillée entre l’envie d’aider son peuple et de découvrir ce qu’il y a au-delà de la barrière de corail, c’est l’histoire de ses ancêtres qui vont lui permette de s’accomplir. Insulaire et sédentaire depuis plus de mille ans, le peuple de la jeune princesse a oublié l’importance des explorations et des voyages. Ces voyages, brutalement stoppés par le vol de Maui, ont permis pendant des siècles aux polynésiens de vivre en allant d’île en île et sans jamais manquer de ressources vitales. Si ici la fin des explorations trouve une origine, il est intéressant de noter que les polynésiens, aujourd’hui encore, n’expliquent pas l’arrêt des expéditions de leurs ancêtres et que certaines légendes perdurent.

Vaiana Légende du Bout du Monde Disney Animation 7 cheeky-gamer.jpg
En prenant la mer pour sauver les siens, Vaiana vogue sur les traces de ses ancêtres

L’histoire de la jeune Vaiana s’inspire également des aventures du demi-dieu Maui. Dans l’hémisphère sud Maui est connu pour son hameçon magique en os qui lui a permis une multitude de prouesse. Le demi-dieu serait à l’origine des différents archipels polynésiens mais aussi du feu et du cycle des saisons. Maui est connu pour avoir un certain ego qui l’a parfois conduit à la faute, et l’une de ses erreurs finira par lui être mortelle. En effet, c’est en voulant manger le cœur de la déesse Hine-Nui-Te-Po et ainsi garantir l’immortalité aux hommes que le demi-dieu mourut, laissant l’immortalité aux dieux.

Vaiana Légende du Bout du Monde Disney Animation 8 cheeky-gamer.jpg
Maui est un demi-dieu espiègle et sur de lui, ce qui lui valut des soucis tant dans les légendes polynésienne que dans celle de Vaiana

Ces légendes et ces mythes sont l’occasion pour John Musker et Ron Clements de laisser passer quelques messages. Vaiana doit permettre d’aborder la thématique de la relation entre l’homme et la nature. Alors qu’aujourd’hui la grande barrière de corail s’apprête à disparaître, celle cerclant l’île de Vaiana est salvatrice pour la jeune princesse et son peule. Elle les protège des tempêtes, des monstres et leur apportent de quoi vivre. Notons également que le vol de Maui et les conséquences qu’il  a sur l’environnement nous rappelle également que ce que la nature nous donne, il faut un jour le lui rendre. On ne peut pas vivre à crédit indéfiniment, comme l’être humain le fait aujourd’hui en ayant consommé toutes les ressources que la planète peut lui offrir sur un an en moins de huit mois.

Le mot de la fin

Pour conclure sur ce loooong ticket-ciné Vaiana est un très bon film d’animation. Il apporte clairement un vent de fraîcheur dans les productions Disney, développant les nouveaux codes cinématographiques de la firme aux grandes oreilles tout en préservant ce qui a fait le succès des productions précédentes. Vaiana : légende du bout du monde, fait preuve d’une grande sensibilité, avec beaucoup de poésie et une pincée d’humour, mais aussi d’une grande maturité. C’est un divertissement intelligent et porteur de messages importants. Ouvert à tous il invite à profiter des fêtes de fin d’années pour foncez sous le soleil polynésien en famille.

Adventure Time 2.gif
Sur ce je vous laisse, j’ai cours de danse

3 réflexions sur “Vaiana : la légende du bout du monde

  1. J’ai adoré ce film d’animation ! C’est le meilleur des trois derniers Disney (avec La Reine des Neiges et Zootopie). Et puis visuellement ça envoie ! Je profite de la dernière image que tu as publié pour t’annoncer que le jeu Adventure Time est mis en jeu sur notre blog via un quizz ! N’hésites pas à tenter ta chance ! 😉

    J'aime

    1. Je n’ai pas vu Zootopie, et pourtant ce n’est pas l’envie qui manquait, j’ai d’autant plus envie maintenant.
      Je mets régulièrement un Gif Adventure Time à la fin de mes articles, ça va devenir une habitude et une marque à mon avis, j’adore cette série 😁.
      J’ai participé, j’ai sauté dessus même 😁.
      Bonnes fêtes Éric 😊

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s